Joseph Joffre

Il est né le 12 janvier 1852 à Rivesalt (Pyrénées atlantiques).
Il entre à Polythechnique en 1869.Promus dans le génie, il est engagé dans la guerre de 1870, puis reprend ses études.
Il participe ensuite aux fortifications de la ville de Paris, et de divers sites militaires en metropole (Jura, Pyrénées orientales).
Il part en 1885 en Asie pour renforcer l’ armée française à Formose (Chine).
Aprés un sejour en France, il repart en 1891 au Mali pour des constructions ferroviaires.
A la tête de ses troupes , il prend la ville de Tombouctou (1894), puis colonise Madagascar (1901).
A la suite de ses succes dans les colonies, il est nommé en 1911 chef d’ état major général des armées françaises.
C’est lui qui suppervise toutes les opérations militaires à partir de l’ entrée en guerre.
Vainqueur de la bataille de la Marne, il est considéré comme le sauveur de Paris.
Partisant pur et dur de l’offensive à outrance, il remplace les généraux quand les plans prévus échouent (parmi d’ autres le général Foch en fera les frais).
Il est néanmoins tenu responsable des échecs à répétition (l’Artois, la Champagne, la Somme, Verdun …) et est démis de ses fonctions en décembre 1916.
Aprés l’armistice, sa stature et ses réussites lui valent d’être resté très populaire, tant en France qu’ à l’étranger.
Il entreprend un tour du monde afin de fêter le rétablissement de la paix.
Le maréchal Joffre meurt le 3 janvier 1931.