Bienvenue sur notre site

L’association Patrimoine Histoire à Rumaucourt – PHàR

est un site d’information tout public sur l’étude, la sauvegarde, la valorisation et la diffusion du patrimoine et de l’histoire locale de Rumaucourt, qu’ils soient matériels, immobiliers ou culturels.

Nous vous souhaitons la meilleure année possible.

Voilà donc 2020 parvenue à son terme. Il n’était que temps.

Au PHàR, nous en attendions beaucoup puisque nous savions que l’année allait voir une accélération de la mise en place du programme de conservation du marais de Rumaucourt, sous l’égide du Conservatoire des Espaces Naturels.

La crise épidémique nous a fait craindre le pire. Les délais et mises en œuvre ont dû parfois être réajustés du fait des mesures de confinement. Et pourtant, tous les acteurs du projet ont poursuivi les tâches prévues et annoncées et à peu près tenu les engagements :

  • Nous avons vu paître les 1ères bêtes dans la pâture extensive créée sur les terres de la berge sud du Marais. Certes, le lieu garde une apparence de friche car le confinement n’a pas permis de gérer le redémarrage de la végétation. Cependant, cela n’a pas empêché les bovins d’y trouver à s’y rassasier et prospérer.
Pâturage extensif au marais de Rumaucourt – mars 2020
  • De l’autre côté du chemin, une double plantation de haies a été réalisée, qui va permettre de séparer le marais des terres agricoles de la plaine et d’offrir un espace de vie à la biodiversité. Cela a été l’occasion d’une formidable coopération de structures, d’associations et de personnes différentes : le PHàR qui en était bien entendu, mais aussi la municipalité, l’UFCR, les écoles primaires (2 classes), le lycée agricole de Tilloy (une cinquantaine d’élèves), le GON et ses sympathisants, les Planteurs volontaires (qui ont d’ailleurs fourni les plants et conseillé sur les procédures), les chasseurs du marais, le SPIP de Douai et l’UEMO de Cambrai. L’opération s’est déroulée les 13, 14 et 15 février, dans des circonstances parfois héroïques vu les conditions météorologiques. Elle s’est terminée le samedi 15 avec la participation d’une quarantaine de personnes : certains enfants, qui avaient planté la veille avec leurs camarades de classes, étaient revenus et avaient entraîné leur famille ; des Rumaucourtois ont répondu à l’invitation, mais aussi des militants associatifs du secteur, et des amoureux de notre marais. Au total, sur les 3 journées, ce sont quelques 250 à 300 personnes qui ont participé à la plantation de ce linéaire de plusieurs centaines de mètres ! Nous sommes très fiers d’avoir contribué à cette réussite.

Au total, sur les 3 journées, ce sont quelques 250 à 300 personnes qui ont participé à la plantation de ce linéaire de plusieurs centaines de mètres !

Nous sommes très fiers d’avoir contribué à cette réussite.

Plantation des rangs de haie.

  • Les porteurs du projet se sont ensuite attelés à la conception des panneaux d’information qui jalonneront le parcours pédestre du marais. Les 5 panneaux actuels, réalisés par notre association durant les dernières années seront ou remaniés ou déplacés. 5 autres panneaux sont d’ores et déjà créés : plan général, faune, flore et aspects historiques. C’est ce dernier qui a été pris en charge par notre association. Il rappellera au promeneur à quel point notre marais était ancré dans la vie sociale et économique de la commune : rouissage du lin et exploitation de la tourbe. Tous ces panneaux devraient être posés dans les mois à venir. Et nous espérons fort pouvoir les inaugurer avec vous.
  • Enfin, nous avons pu terminer l’année par une note différente, en vous proposant un atelier culinaire où une herboriste du secteur, Sophie Ringard, nous a initiés à reconnaître, cueillir et cuisiner certaines des plantes du marais : ce fut le 19 septembre et une quinzaine de personnes avaient répondu à l’appel. Moment convivial bien agréable, suspendu au creux de la tempête épidémique.
Orties cueillies sur les bords des chemins du marais et hachées lors de l’atelier culinaire – septembre 2020. L’ortie est détoxifiante, anti-anémique, anti-inflammatoire.

En 2021, notre association va continuer son bonhomme de chemin en accompagnant la mise en place de la convention signée entre le Conservatoire des Espaces Naturels et la mairie. Conserver, préserver et valoriser le marais communal nous apparaît de plus en plus comme un axe prioritaire d’action. Nous espérons que 2021 vous verra toujours et encore plus à nos côtés dans cette volonté.

Espérons que ce marais emblématique que nous aimons et protégeons nous accorde en retour ses bienfaits pour notre santé, nos vies et celles de nos proches.

Nous vous souhaitons la meilleure année possible.

Marais de Rumaucourt – 16 janvier 2021 – photos Association PHàR.