Exposition les 10 et 11 novembre 2018 : Rumaucourt, un village vidé de ses habitants

En 1915, l’avancée allemande est stoppée : une guerre de tranchées commence.

A l’abri du front, l’occupant s’installe durablement dans le village de Rumaucourt qui devient lieu de repos pour les soldats, et lieu de soin pour les malades et blessés.

L’autorité militaire décide alors d’avoir « les mains libres » sur tous les bâtiments et habitations en évacuant la population.

De 1915 jusqu’à la libération, vieillards, femmes et enfants vont progressivement quitter Rumaucourt pour un long périple en wagons à bestiaux qui leur a fait traverser la Belgique, l’Allemagne et la Suisse jusqu’à Evian.

Delà, après une halte, ils repartaient pour un autre voyage en France non-occupée, vers la commune d’accueil qui leur était assignée.Exposition  proposée par André SYLVAIN et Alain BERNARD,à la salle des fêtes de Rumaucourt, les 10 et 11 novembre 2018.